AHA : 1er bilan à mi-parcours

30 Mai

Se maquiller c’est un plaisir, mais il y a encore mieux que de cacher les imperfections des peaux à problèmes: soigner les problèmes eux mêmes! Ca nous fera faire des économies en correcteur 🙂

Je ne sais pas si c’est une énième lubie, mais il y a environ 1 mois j’ai découvert que les acides de fruits (AHA), apparement, ce n’est pas juste un argument marketing, et que ça marche! Pour résumer le principe, les AHA favorisent le renouvellement des cellules de la peau et afinent également l’épiderme. A terme ça nous permet donc de régénérer la peau, d’éliminer les imperfections, et ça préviendrait même l’apparition des rides (bon ça, j’imagine que c’est un traitement sur la durée où l’on s’y prend suffisamment tôt etc etc. Moi ça m’arrange, car je n’ai pas encore de rides mais mes 25 ans sont derrière moi donc : mieux vaut s’y prendre dès maintenant).


Pourquoi m’y suis-je intéressée de plus près? Cet hiver, suite à quelques changement hormonaux, j’ai eu des poussées de gros boutons sur le menton, en plus de mes points noirs habituels que je n’arrive pas à déloger (grr). J’ai aussi depuis cet hiver de plus en plus de petits microkystes (surtout sur les joues) qui à défaut d’être vraiment génants, me donnent un grain de peau franchement pas terrible. C’était le bon moment pour tester les AHA…

Cela fait environ 1 mois que j’ai acheté le soin lissant de Noviderm, spécialement formulé pour les peaux adultes à imperfections (par peaux adultes j’entends + de 25 ans). Quand on commence les AHA, il ne faut pas agresser brutalement la peau en appliquant des crèmes à forte concentration d’AHA, j’ai donc choisi un soin plutôt doux (faiblement concentré). On peut ressentir des petits picotements ce qui est normal, et on peut avoir une poussée de boutons. C’est le processus normal. La peau en s’affinant fait ressortir des petits boutons cachés qui étaient tapis dans l’ombre et qui attendaient le bon moment. Bref.

Il n’est pas spécialement conseillé de commencer une cure au printemps/été car le soleil peut agresser une peau « fragilisée » par les AHA. Bon en ce qui me concerne, je sais déjà que je ne partirai pas cet été (sniiif) et quoi qu’il arrive je m’expose vraiment peu, donc comme il me fallait une solution pour mes boutons, je me suis lancée en toute connaissance de cause.

Donc, venons en aux faits: j’applique le soin sur ma zone T ainsi que sur mes pommettes où j’ai quelques cicatrices rouges ainsi que les portes dilatés et des microkystes, uniquement le soir pour plusieurs raisons :

  • le soin n’est pas totalement matifiant, or  je n’ai pas envie de me rajouter de la brillance au cours de la journée (vraiment, je n’en ai pas besoin 🙂 )
  • il n’est pas conseillé de s’exposer au soleil quand on utilise les AHA (ou alors protection solaire obligatoire). Du coup, je préfère en mettre le soir et nettoyer/hydrater le matin comme d’habitude.

J’ai également inclus dans mon protocole de soins la mousse nettoyante de la même gamme, qui malgré l’odeur légèrement médicale et la mocheté du packaging, me satisfait au niveau du nettoyage.

J’ai parfois ressenti des picotements sur les joues, principalement en début de traitement. Au bout de deux semaines environ, j’ai observé une petite poussée d’imperfections, beaucoup plus petits que les boutons hormonaux qui m’ont désespérée cet hiver. Comme j’étais au courant que c’était normal dans la cure, je ne me suis pas inquiétée, j’étais même plutôt contente que les AHA fassent effet. D’ailleurs je pense avoir eu de la chance, car cette poussée n’était pas très visible et mon fond de teint habituel les masquait sans peine. Cette poussée a rapidement disparu.

Aujourd’hui, à quoi ressemble ma peau ?
Mon front est plus lisse et je n’ai eu le mois dernier qu’un seul gros bouton sur le menton (il me semble que c’est un microkyste qui s’est enflammé…). En revanche, j’ai toujours beaucoup de points noirs sur le front, le nez. Je n’arrive pas à me rendre compte si mes pores sont moins dilatés ou pas. J’ai aussi pas mal de microkystes mais j’ai l’impression que même si c’est long, le soin lissant en vient petit à petit à bout. Il est encore trop tôt pour faire un bilan global mais pour l’instant je suis plutôt satisfaite.
Je vais continuer et quand mon soin lissant sera terminé, je prendrai peut-être une crème plus dosée (on verra sur le moment).

Les cures d’AHA se font sur la durée et il faut compter 2/3 mois pour voir un réel effet. Je vous ferai donc d’autres mises au point ces prochains mois. Quoi qu’il en soit, mes débuts sont plutôt encourageants et m’incitent à persévérer.

Et quand ma peau sera visiblement améliorée, je m’attaquerai à un autre douloureux problème: celui des cicatrices rouges laissées par ces saletés de boutons!

Publicités

3 Réponses to “AHA : 1er bilan à mi-parcours”

  1. Coralie 3 juin 2011 à 11 h 29 min #

    Il y a de plus en plus de produits contenant de AHA et ça marche plutôt pas mal. Comme j’ai eu une acné sévère ma dermato m’a fait un peeling aux AHA et ça marche vraiment bien, c’est étonnant.

    • mujungle 6 juin 2011 à 11 h 09 min #

      Oui, moi je commence tout juste mais au bout d’un mois, je me rends compte que mon grain de peau va de mieux en mieux, même si j’ai encore pas mal de trucs à corriger. Je suis vraiment contente !

  2. pretty arty 14 août 2012 à 14 h 27 min #

    je viens de commencer le boréade soin d’attaque 12% et dès la première application, un bouton! bahhh c’est que ca marche je me dis! pour les cicatrices je te conseille le sérum pranalixir corriger de Pranarom, il m’a bluffé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :