Mavala scientifique

28 Mai

Suite à des problèmes d’ongles cassants et ternes, j’avais acheté fin avril le Mavala Scientifique, un soin pénétrant qui promet la fin des ongles cassés et dédoublés.
Je vous propose donc mon avis, un mois après achat. J’ai suivi les indications d’emploi, c’est-à-dire deux applications maximum par semaine.

Alors déjà, « soin pénétrant », je n’avais pas du tout fait attention avant achat, mais en fait le concept est génial puisqu’à peine appliqué, le soin pénètre dans l’ongle. C’est-à-dire qu’on n’a pas besoin d’attendre sans rien toucher que le « vernis » sèche, ce n’est pas un vernis. Le liquide déposé sur l’ongle est absorbé, et ce hyper rapidement… Quelques secondes après, c’est fini on n’en parle plus. Perso, ce côté rapide et pratique: j’adhère totalement. C’est vraiment un gros positif.
Au niveau de l’application, rien de plus facile, j’ai tendance à en mettre peu et à ne pas déborder pour ne pas que le produit soit en contact avec les cuticules ou la peau car c’est déconseillé.

Alors, un mois après, suis-je satisfaite du Mavala Scientifique?
Et bien oui. Je l’ai acheté suite à des cassages et quelques dédoublements, ce qui ne m’arrive que très rarement. Je dois dire qu’aujourd’hui, tout ça a ét réglé très rapidement et mes ongles sont vraiment renforcés. Ce fut encore plus flagrant sur un de mes ongles de pieds, qui avait été tout abimé par une chaussure. En gros, la surface de l’ongle était comme grattée, et faisait une petite tâche blanche (indolore). Un mois plus tard, la tâche n’est pas disparue mais elle a bien diminué, l’ongle est visiblement renforcé, son aspect est plus sain. Je ne doute donc pas une seconde de l’efficacité de ce soin.

Etant donné que les ongles de mes mains sont redevenus résistants, je vais arrêter le traitement car il ne faut pas en abuser. La compo est assez forte (l’odeur d’ailleurs est plutôt inconvenante…) et la notice indique clairement que si les ongles sont sains, ça ne sert à rien d’en mettre (c’est pas dit comme ça, bien entendu !). Vu l’odeur et la compo, et que le mieux est l’ennemi du bien… Je vais m’arrêter là. Ce produit est un réparateur et pas un produit d’entretien de l’ongle.

Concernant l’aspect un peu terne de mes ongles, j’avoue que le Mavala Scientifique n’a rien changé, mais j’ai l’impression qu’on ne peut rien y faire, à part polir ou vernir, qui sont des solutions mécaniques qui vont camoufler sans soigner. Peut-être est-ce simplement la nature même de mes ongles qui est comme ça? J’ai arrêté tout vernis pendant un mois et je n’ai pas vraiment vu d’amélioration. En fait, l’ongle était normal juste après l’application du Mavala Scientifique, mais le lendemain ou surlendemain l’aspect était redevenu un peu terme, comme usé ou frotté. Difficile à décrire en fait. Bon, j’aurais tenté avec le Mavala scientifique d’y remédier, ça n’a pas marché mais ça n’est pas fait pour ça à la base donc ce n’est pas une énorme surprise.

Ma conclusion est donc que c’est un bon produit, par contre ouvrez les fenêtres avant de vous en servir. Mais sur son efficacité, je n’ai rien à redire !

Battle de vernis: Mavala Waikiki orange vs Catrice : Meet me at Coral island

27 Mai

Cela fait un mois que je n’ai pas posté, et je vois que j’ai chaque jour des visites de personnes qui arrivent ici en cherchant des infos sur ce fameux versnis: le Waikiki orange… Je me décide donc à faire un swatch : et même plus, puisque j’ai aussi agrandi récemment ma collec’ d’un autre vernis: le Catrice n°30 (Meet me at coral island de son petit nom) et donc la couleur est assez proche du Waikiki. Pour mes chères compatriotes françaises, j’ai trouvé le vernis Catrice aux Pays-Bas, la marque n’est pas distribuée en France. J’ai connu la marque en en lisant du bien sur Internet… Je ne l’avais pas encore ouvert donc c’est une exclu pour le blog héhé!

Dans le tube, on voit bien que les deux couleurs sont de la même famille, le Catrice est simplement légèrement plus foncé. Dans les faits, le Mavala une fois posé apparaît légèrement plus orange que son cousin (ah! il porte quand même bien son nom).

Mes premières impressions : La texture du Mavala est classique, c’est à dire ni trop liquide ni trop épaisse. La couleur est bien opaque et pour les pressées une seule couche peut suffire. Quant au Catrice (que je découvrais pour le test et sur lequel je n’ai que peu de recul), la texture est plus liquide et aussi plus fine; par là je veux dire qu’une couche ne suffit pas, la couleur n’est pas opaque du premier coup. Avec une seule couche, le blanc de mon ongle était encore sacrément visible et ça ne faisait pas très propre. Avec une deuxième couche pourtant plus épaisse, on le devine toujours. Je me suis arrêtée là car sérieusement, qui dans la vie de tous les jours à le temps et l’envie de mettre 3 couches de vernis ? Bon, certaines d’entre vous peut-être. Mais pas moi ^^’.

Bon je vous colle une photo, désolée ma manucure est grossière, mais le but c’était de voir les couleurs et les autres photos prises ne rendaient vraiment rien du tout…

Au niveau de la brillance, je dirais que Meet me at Coral island est légèrement laqué, il a un aspect plus brillant que le Waikiki orange. Franchement, c’est très sympa pour moi qui utilise habituellement des Mavala, d’avoir un vernis un peu plus brillant que d’habitude. Alors pour les tatillonnes, on distingue bien une légère différence entre les deux vernis mais entre nous, ce n’est pas flagrant. Bon ceci dit la luminosité de fin de journée avec laquelle je rédige mon post n’est pas meilleures… Ce qui est fou c’est qu’à cause du reflet le Mavala paraît plus brillant sur la photo mais ne vous y méprenez pas c’est l’inverse!
Perso, mais c’est peut-être parce que c’est l’attrait de la nouveauté, j’ai une légère préférence pour Meet me at Coral island. Le petit côté brillant et léger le rendent un peu moins « brut » que le Waikiki.

Au niveau des prix, je rappelle que les Mavala sont trouvables notamment dans tous les monops, certaines parapharmacies, et bien plus encore (mais moi je ne vais que là donc je n’en sais pas plus) et qu’on a un vernis de 5ml pour environ 5€. Pour le Catrice, honte à moi, je ne me souviens plus du prix ! Mais c’était à peu de choses près équivalent, pour une contenance de 10ml soit le double. Le seul problème c’est de trouver la marque. Il est très probable qu’on puisse les trouver sur le net, sinon on en trouve en Suisse, Belgique, Hollange, j’imagine également Allemagne et Luxembourg? A vérifier.

Bon et pour fêter mon retour après un mois de silence, je fais un petit teasing car j’ai pas de sujets d’articles sous le coude; comme le Double Cil de Mavala, mon achat de la Naked d’Urban Decay 6 mois après tout le monde, ma découverte en vrai des fards Artdéco… Finalement je n’ai pas chômé ! A très bientôt!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Ombres Hydro-Velours, par Shiseido

2 Mai

Je crois n’avoir jamais beaucoup entendu parler d’eux sur la blogosphère beauté et pourtant, ces petits fards crèmes méritent le détour!

Ils existent en 10 teintes, j’en possède trois: H1, qui est un jaune doré assez pâle (il paraît plus clair sur la photo que ce qu’il n’est en réalité), H8 un rose tendre, et H9 qui s’appelle Sable doré. J’ai pris le parti d’acheter des teintes claires qui se suffisent à elles-mêmes car je les utilise le plus souvent seules avec du mascara, en cas de matin pressé. Mais on trouve aussi dans la gamme des verts, des bleus… Bref il y en a pour tous les goûts.

Ces ombres sont irisées, s’appliquent très facilement au doigt et donnent vraiment un petit coup de frais au regard. La texture est crémeuse et très douce, hyper agréable. Un des gros plus de ces ombres est qu’elles sont longue tenue ! Et je parle en tant que paupière grasse sur qui rien ne tient sans une base digne de ce nom! Du coup, on gagne vraiment du temps à l’application (remember le matin pressé..).
Comme je disais, ces ombres se suffisent à elles-mêmes mais quand j’ai plus de temps devant moi, il m’arrive de rajouter du fard poudre par-dessus pour sophistiquer un peu tout ça… J’avais un peu peur au départ que les deux textures ne collent pas bien ensemble, que ça ne tienne pas ou que ça fasse moche, et finalement l’association fonctionne très bien, non seulement ça tient mais la différence des textures est imperceptible et ça ne jure pas du tout…

Le petit bémol : le prix, le site de Sépho indique 26,50€ (dans mes souvenirs c’était plus…), pour un seul fard, oui ça fait quand même un peu mal. L’autre technique c’est le Duty free car Shiseido y est souvent présente, je les ai vus à 21€ dans je ne sais plus quel aéroport! La contenance indiquée est de 6g, je ne sais pas si ça vous parle. Je ne suis venue encore à bout d’aucun de mes petits pots même si 2 sont sérieusement entamés. Je pense quand même qu’ils durent moins longtemps qu’un fard poudre pour être honnête, mais suffisamment longtemps pour voir venir, même avec une utilisation quotidienne !
Au niveau de la tenue, les ombres ne tiendront peut-être pas jusqu’au bout de la nuit qui plus est en cas de grosse chaleur (ça ne vaut pas non les bases Urban decay ou Too faced) je les ai déjà vu filer dans les plis en fin de journée en été, mais pour une journée de boulot classique, ça passe sans problème et sans retouche: aujourd’hui entre le moment où je me suis maquillée avant de partir bosser et le moment où je rédige cette note, rien n’a bougé. Alors que sur moi, même les painpots creasent (ils sont pourtant régulièrement cités comme base de maquillage…). En bref, moi je suis conquise, et si vous n’avez jamais essayé de fard crème, ceux là sont vraiment pas mal pour commencer !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le rouge aux lèvres

29 Avr

Aujourd’hui, un peu de couleur !

Deux rouges de légende à l’honneur aujourd’hui (jour un peu spécial, mariage princier oblige!) Lequel du Russian red ou du Moulin Rouge est le plus éclatant ?
Le Russian Red n’est plus à présenter! Rouge de référence, il s’illustre notamment car c’est le rouge préféré de Dita Von Deese (du moins selon la légende!). Sur le site de MAC, il est décrit comme un rouge bleuté intense, et sa texture est matte. Il est très pigmenté et confortable à porter.

Du côté de chez Make Up For Ever, on n’est pas en reste. On trouve dans la collection Rouge Artist plusieurs rouges. Celui dont je vais parler est le 42, que j’ai reçu en mini lors d’une commande chez Sépho! La marque le décrit comme un rouge vermillon satiné. La texture est très douce, c’est un longue tenue et tout comme Russian Red il est hyper pigmenté!

Place aux swatches! J’ai profité de l’occasion pour caser l’Aqualip rouge de MUFE, c’est le numéro 8C. Je considère qu’il va aussi bien sous le MUFE que sous le Russian red, mais il existe un équivalent chez MAC que les puristes préfèreront peut-être pour accompagner le Russian Red ?Au niveau de la texture, je préfère les Aqualip aux crayons MAC, que je trouve moins crémeux et donc légèrement moins confortables que les Make Up For Ever.

Les photos sont prises en lumière naturelles.

Il y en a un qui est plus flashy que l’autre non? Les deux sont super profonds et super beaux ! Personnellement, ma préferance va au Make Up For Ever dont je trouve la texture plus un chouilla plus douce!

Sun compact brush – Bronze-Expert, de By Terry

27 Avr

J’avais dégoté cette poudre en soldes l’an dernier, et bien m’en a pris (faut dire la réduc était intéressante, j’avais économisé une bonne quarantaine d’euros vu les prix pratiqués par By Terry!).
C’est plus une poudre de soleil qu’un blush, et pâle comme je suis je ne m’en sers vraiment pas souvent! D’autant que j’ai la teinte 2 : Sun kiss.

Le packaging est très sympa et explique en partie le prix de base assez élevé. Compact, il y a un petit mirroir sur le dessus (on ne le voit pas sur la photo car là j’ai ouvert la bête, cela dit le mirroir je le trouve plus joli qu’utile: il est un peu trop petit) et quand on dévisse les deux parties, on a directement un gros pinceau imprégné de poudre. C’est hyper ingénieux je trouve.
Bon comme c’est trop foncé pour moi, je ne me sers pas du pinceau fourni qui a trop de poudre sur lui: je prélève la dose avec un gros pinceau qui estompe en même temps qu’il dépose.
La texture est assez poudreuse donc malgré la teinte assez foncée pas de gros ratage, c’est facile à estomper et heureusement! La couleur est complètement mate, je trouve que c’est un plus, ça fait d’autant plus naturel.

Même si je ne m’en sers pas souvent, c’est toujours un petit plaisir, par contre j’ai l’impression qu’il n’est plus dispo sur le site de Séphora, donc peut-être guetter les soldes ?

Un petit swatch pour la route :

Le butin du jour.

26 Avr

Bon désolée pour la photo un peu pourrie

Le Mavala Scientifique, c’est parce que ça fait disons 1 an que je mets du vernis, et depuis 1 mois ou 2 j’ai l’impression que mes ongles dégustent. Ils sont super ternes (mais vraiment beaucoup!), de plus en plus striés (hum ça, ça avait commencé avant) et là ils sont hyper cassants et se dédoublent, chose qui ne m’arrivait JAMAIS. Bon aussi je les coupe soit avec des ciseaux pourris à moitié cassés, soit au coupe-ongles alors ça n’aide pas. Mais il fallait prendre les choses en main, donc.. Quand même 12,30€ pour 5ml (gasp), je mise gros là-dessus ! Mais j’ai confiance.
L’eau émolliente, c’est pour gérer ces cuticules qui me parasitent car j’ai toujours flippé d’y toucher! Et c’était moins cher que l’équivalent chez Revlon. (8,50€ les 10ml dans ma para, contre 11€ et des poussières pour Revlon. )

Et surtout, l’émulsion matifiante Boréade de Noviderm. Bon alors bien sur,  à la base j’étais venue pour le soin lissant de la gamme, et comme par hasard, il n’y en avait plus. J’ai eu le choix entre l’émulsion matifiante ou l’exfoliant fort mais qui me semblait trop fort pour ma peau (cure d’attaque à 12% d’AHA de mémoire, donc un peu beaucoup pour ma peau qui n’a jamais reçu ce type de soins). Donc je me suis résolue à prendre l’émulsion, j’avais lu des avis mitigés sur BT mais on va laisser sa chance au produit, hein. J’ai hésité, mais je n’ai pas poussé le vice jusqu’à acheter un produit équivalent au soin lissant mais d’une autre marque, je n’avais rien lu dessus et en plus c’était plus cher. Le but de la manip, c’est de virer les quelques microkystes qui commencent à se pointer sur mes joues, et aussi d’affiner le grain de peau/dégager les points noirs sur le front, les ailes du nez. En plus si c’est matifiant c’est tout bénèf, mais comme je ne connais pas la texture, je ne vais l’utiliser que le soir dans un premier temps. Donc, on verra ça dès ce soir.

Je ferai des revues plus détaillées des produits quand j’aurai un peu de recul dessus !

Mon fond de teint idéal !

23 Avr

Le choix d’un fond de teint, c’est toujours un peu la galère. En ce qui me concerne ma principale difficulté c’est ma carnation : un vrai teint de porcelaine (dixit une MUA de chez MAC) en gros le NW15 (teinte la plus claire pour peau rosée chez MAC) est limite trop foncé! Call me Casper! Ado j’ai souvent fui les grosses chaleurs et le soleil, je ne sais pas si c’est lié, mais je bronze très lentement (surtout du visage et des mains) et je suis si pâle que sans maquillage, on me donne souvent l’air fatiguée ou malade, ce qui est toujours agréable à entendre n’est-ce pas, surtout quand on n’est ni fatiguée ni malade. Bref, il fallait y remédier…

Les vraies peaux blanches le savent, en France souvent les teintes les plus claires des marques ne sont pas distribuées. Du coup, on a seulement le choix entre des teintes trop jaunes ou trop foncées… Et c’est très compliqué de trouver son bonheur.

Je vais vous parler ici de ma valeur sure en terme de fond de teint, j’ai nommé le Fond de teint liquide de Cargo!

Hallelujah!

Personnellement, je l’ai en deux teintes : 20 et 30 (il me semble qu’il existe la teinte 10 également que je n’ai pas (encore?) testée). 30, c’est pour quand j’ai vraiment beaucoup bronzé autant dire qu’il va me durer longtemps! Là, je reviens de vacances et j’ai légèrement débronzé, je suis entre les deux, donc je fais mon mélange des 2 teintes et c’est parfait !

Ce fond de teint présente de nombreux avantages.

  • Déjà, la contenance est de 40ml alors que la majorité de ses concurrents proposent 30ml; pour autant le prix est très compétitif puisqu’il coûte un peu moins de 30€. C’est donc super intéressant! D’ailleurs, l’emballage que je trouvais vraiment moche au début, m’a conquise car on peut tout finir et il ne prend aucune place quand on l’emmène en week-end!
  • La texture est légère et il s’étale très facilement, pas besoin d’en prendre 3 tonnes. Au départ je le mettais avec les doigts, puis je me suis rendue compte que le pinceau marquait moins les petites peaux sèches que j’ai parfois sur le front (quand je décape trop -_-‘ ), je trouve le rendu plus propre au pinceau donc c’est ce que je fais maintenant.
  • La couvrance est légère, c’est ce que je recherche car malgré mes imperfections, je souhaite un rendu naturel et surtout pas l’effet masque que je croise parfois dans le métro…

C’est un peu le défaut de ce fond de teint, c’est que les imperfections ne sont pas vraiment masquées. Ca m’arrive d’avoir des boutons rouges: soit je vis avec, soit j’utilise un correcteur. Il atténue un peu mes cernes qui ne sont pas très marqués, mais les fond de teint plus épais couvrent mieux tout ça. Au niveau des points noirs, j’en ai moins qu’avant donc moins besoin de les cacher, mais il les floute quand même pas mal.
En hiver, j’ai à peine besoin de le poudrer, là il commence à faire bien chaud et je dois poudrer sinon je brille sur le front, les ailes du nez..

Au niveau des teintes, en temps normal j’utilise la 20. Je précise que la teinte n’est pas à tendance rose, ce qui du coup atténue les rougeurs de mon visage. C’est un conseiller chez Sépho qui m’a dit d’éviter les fonds de teint qui collaient trop à ma peau déjà rose, sur le coup j’étais dubitative car je veux que le fond de teint se fonde à ma peau, mais en réalité, les fonds de teint plus beiges que roses me donnent moins l’air d’un bonbon. C’est un peu ce que fait ce fond de teint sur moi et c’est une astuce à laquelle je n’aurais pas pensé toute seule, donc je la partage !

Les teintes 30 et 20 juste avant mélange !

En conclusion, pour celles qui veulent donc unifier en légèreté, c’est vraiment une bonne pioche! Personnellement ce fond de teint m’enthousiasme et même quand j’en teste d’autres j’y reviens toujours ! Cargo est une marque dont on entend finalement peu parler, mais les produits que je possède m’ont rarement déçue, pour moi c’est une marque de référence!

Déodorant Deodoux hypoallergénique, de Cadum

22 Avr

Voilà plusieurs mois déjà que Cadum a lancé toute une gamme de déodorants. Nous n’avons que l’embarras du choix dans la gamme, déjà il y a des aérosols, des déo billes et des sticks et selon la couleur du bouchon, plusieurs propriétés différentes… Pour les détails vous pouvez vous reporter au site de la marque. J’ai donc eu un peu de mal à choisir celui que je voulais, finalement mon choix s’est porté sur celui sans alcool (bouchon rose, donc), qui promet 48h d’efficacité à petit prix (de mémoire, moins de 4€).

Mes critères de choix en terme de déodorants sont les suivants: il doit être sans alcool, durer 48h (en dessous, j’ai pas confiance, ça ne m’empêche pas de me laver et d’en mettre tous les jours 😉 ), et je préfère les billes que je trouve plus confortables à utiliser. Les aérosols sont bannis de ma salle de bains car bonjour le recyclage !
Venons-en aux faits: en terme de parfum et de texture, c’est vraiment un sans faute. L’odeur n’est pas écoeurante et plutôt douce, c’est un bon point. La texture est agréable à appliquer également, un peu liquide peut-être mais c’est vraiment pour pinailler! J’ai eu une petite déconvenue toutefois, ayant emmené ce déo en vacances en pays chaud: la texture était devenue très liquide et a beaucoup coulé quand je l’ai ouvert… Du coup j’en ai perdu pas mal, dommage car je venais de l’acheter, mais ça je ne pense pas que ça soit spécifique aux Cadum il me semble que ça m’était déjà arrivé il y a longtemps (et le choc thermique était réel!). Bon, je ne me base pas là-dessus pour juger des qualités du déo.

Ce déo est donc sans alcool, critère essentiel pour moi car les déos avec alcool ont tendance à me déssecher la peau et je me retrouve parfois avec des plaques de peau à vif, qui pique quand on applique quoique ce soit dessus! Je suspecte vraiment l’alcool, d’ailleurs le déo Cadum n’en contient pas et ne m’a provoqué aucune réaction. Très bon point! Par ailleurs le packaging sans être transcendant est pas mal car je le trouve assez compact et c’est plutôt pratique quand on part en week-end.
Par contre, le printemps est arrivé et avec lui les premières chaleurs, et en cas de coup de chaud, il m’est arrivé en rentrant chez moi de constater que je n’étais plus très fraîche… Ce n’est pas systématique, mais suffisamment embêtant pour que je perde un peu confiance et que je ne considère pas ce déo 100% fiable (du moins en été).  Du coup, je le délaisse en ce moment, étant donné qu’on a des 25° en ce moment chez moi… Vraiment dommage. A ce que j’ai lu sur Internet, je ne suis pas la seule à qui s’est arrivé, tandis que d’autres en sont très satisfaites. Ca ne nous avance pas ! Pour info, je ne suis pas une grosse transpireuse!

Bilan mitigé donc pour ce déo, dommage, j’en aurais bien fait ma routine car je trouvais l’odeur vraiment plaisante!

Huile démaquillante douceur, de Bio Beauté by Nuxe

21 Avr

J’ai découvert le Millefeuille il y a plusieurs mois maintenant (ai-je vraiment besoin de préciser ?) et la chose qui a vraiment changé ma vie, c’est l’huile démaquillante. Ca paraît un peu saugrenu peut-être d’utiliser une huile pour se démaquiller, qui plus est quand on a une peau déjà à tendance grasse à la base. Mais, en fait, l’huile c’est la vie!

Je me suis d’abord fourni chez l’Occitane, par commodité (gamme Amande-Pomme). L’huile est pas mal, très liquide et fluide, mais l’odeur je n’accroche pas et elle pique vraiment les yeux, j’ai donc voulu voir ce qui se faisait dans les autres marques. J’ai l’impression que c’est un produit qui n’est pas si courant, d’ailleurs…

A court de démaquillant, mon choix se porte donc sur l’Huile démaquillante douceur de Bio Beauté by Nuxe.

Mais quand je l’ai essayée le 1er soir, j’ai compris pourquoi les commentaires sur Beauté Test sont si mitigés… Au départ j’ai vraiment regretté mon achat : huile très épaisse et pas fluide du tout, odeur moyenne, impossible à rincer même en émulsionnant à l’eau après coup, sensation de peau grasse après rinçage… Bref la grosse galère et le démaquillage était tout sauf un plaisir. Mais il faut savoir qu’en fait, je m’y prenais comme un manche!

 En fait, et c’est bien précisé sur l’emballage (mais bon parfois, on est long à la détente, hein) il faut s’humidifier le visage AVANT de se masser à l’huile. Mais quand je dis humidifier, c’est bien bien mouiller à fond! Et là effectivement l’huile nettoie nickel: tout en douceur, elle s’émulsionne toute seule, enlève correctement maquillage, pollution, sebum et ne laisse aucune sensation de gras au rinçage. En bref, elle fait parfaitement le job! Je ne l’ai pas testée sur les yeux, donc je ne sais pas si elle pique.

Mais bon… Malgré le sentiment de victoire qui s’est emparé de moi quand j’ai enfin dompté cette huile, je ne pense pas la racheter… Trop de petits défauts gênants: déjà me mouiller à l’eau le visage maquillé avant de mettre l’huile, je ne trouve pas ça naturel mais plus contraignant qu’autre chose. Ensuite, le flacon est très lourd et on ne voit pas de visu le niveau de l’huile. C’est un détail, certes. La texture est moyenne car assez épaisse… Bref, je pense vraiment qu’à prix équivalent (ou même moindre) on peut trouver mieux ailleurs : Beauté Test l’indique à 22€ (moi je l’ai payée moins, dans un duty free) pour 100ml.

Donc, je n’ai pas encore trouvé l’huile parfaite, mais je ne désespère pas! Une huile à me conseiller ?

La gamme au riz rouge de l’Occitane

18 Avr

L’Occitane…
J’ai mis du temps à prendre cette marque au sérieux : des boutiques jolies, des parfums agréables, on est bien loin ici des produits de parapharmacie qui souhaitent se donner une image serieuse et médicale en arborant des packagings parfois franchement ennuyeux. Et pour moi, L’Occitane ne sonnait pas très sérieux. Ayant une fibre écolo prononcée, déjà j’avais du mal avec toute l’imagerie verte et naturelle de produits qui sont en réalité rarement certifiés bio. Et puis je pensais sincèrement que pour être efficace, un cosmétique devait être emballé dans un tube moche et blanc et vendu en para. Je ne suis pas trop cliente du marketing à outrance. Bref. J’avais du chemin à faire n’est ce pas?

Bon et puis L’Occitane est arrivée dans ma vie. J’ai acheté quelque uns de leurs produits, un peu par hasard parce que j’en avais marre que les crèmes pour ma peaux soient si peu sympas à regarder et à utiliser (parapharmacie oblige), surtout qu’au final je n’en étais jamais satisfaite… Je cherchais une huile démaquillante, et je savais qu’ils en proposaient. Tant que j’y étais, je me suis aussi intéressée de près à la gamme au riz rouge, qui concerne les peaux mixtes/grasses et qui promet de les matifier et rééquilibrer.

Cette gamme comprend : une crème hydratante, une mousse nettoyante, un tonique, un masque et un gommage.

Pour ma part, j’ai pu tester : la crème hydratante, la mousse nettoyante et également le tonique. J’achèterai probablement le gommage également, quant au masque, je m’en fais rarement donc je ne pense pas me le procurer. Voici donc mes avis (pour info, je teste cette gamme depuis septembre dernier donc j’ai un peu de recul !)

Le velouté de riz ultra-matifiant : une vraie révélation. J’en ai testé des crèmes hydratantes pour peau grasse, mais celle-ci est bien la première qui: 

  • pénètre très rapidement
  • ne laisse aucun film gras sur la peau
  • matifie correctement et pour de longues heures (je brille sur le nez en fin de journée, mais rien de choquant).
  • = et ce en même temps !!!

Son seul défaut, c’est vraiment la si petite contenance (30ml !), ce qui revient relativement cher. Bon tout est relatif, un tube me dure plusieurs mois, même si j’ai déjà du la racheter plusieurs fois.

La mousse de riz nettoyante : la texture est un peu hybride, personnellement je ne l’aurais pas appelée mousse. C’est plutôt un mix crème/lait, très douce, et qui mousse peu. L’odeur est très douce, et pour ma part je la trouve hyper agréable. Le flacon-pompe fait 200ml et dure très longtemps. Une toute petite dose suffit à nettoyer en douceur le visage. Elle ne décape absolument pas le visage, j’en conclue que la peau n’est pas agressée, juste bien nettoyée.

Le tonique : Pour le coup, c’est le seul de la gamme qui ne m’ait pas emballée. Faut dire les toniques me font tous la même impression : avec ou sans, aucune différence, donc je ne renouvellerai pas l’achat.

Pour être honnête ma peau a bien meilleure mine depuis que je la nettoie correctement sans l’agresser, et le démaquillage (dont je n’ai pas parlé ici) joue un énorme rôle là-dedans. J’aborderai peut-être le sujet dans un prochain article. Mais clairement depuis que je me démaquille à FOND avec une huile qui dissout tout maquillage et que j’ai une crème hydratante qui pénètre totalement, je brille beacoup moins, j’en viens à considérer ma peau comme normale et non pas grasse! C’est dire à quel point je devais l’agresser sans m’en rendre compte, à coup de nettoyants décapants et de démaquillage baclés. Maintenant, je suis ravie de mon nouveau rituel démaquillage à l’huile + hydratation avec cette crème, c’est l’association parfaite pour ma peau et je n’en bougerai plus !

Pour conclure ce long post, n’hésitez plus à rentrer dans une boutique L’Occitane, moi je les snobais et finalement c’est une de mes plus grandes réussites cosmétiques que de me laisser tenter chez eux !

Rendez-vous sur Hellocoton !