Tag Archives: Mavala

Mon avis sur le Double-Cils de Mavala

17 Juin

J’avais lu plusieurs revues positives sur ce produit et c’est ce qui m’a décidé à l’acheter. Je le teste depuis environ 1 mois sur les cils, et j’ai commencé à en mettre un peu sur les sourcils pour voir si ça accélérait la pousse (cela ne fait qu’une semaine donc pas vraiment d’avis sur le sujet pour l’instant!)

Le double cils se présente comme une petite brosse de mascara, et s’applique donc comme du mascara, le soir sur des cils parfaitement démaquillés. Le produit en lui-même paraît blanc mais est transparent sur les cils. Il sèche très vite et le matin au réveil, les cils ont un aspect tout à fait normaux.

Mon avis au bout d’un mois d’utilisation est plutôt bon (à vrai dire, je n’ai pas vraiment trouvé d’aspect négatif):
Déjà, je n’ai quasiment plus de cils qui partent quand je me démaquille les yeux avec un coton, ça m’arrive encore mais beaucoup moins qu’avant. Ensuite j’ai l’impression que mes cils sont plus souples (bizarre hein!). Au départ j’avais l’impression aussi qu’ils se recourbaient plus facilement. Au niveau de la longueur, rien de spectaculaire mais j’ai vu une petite amélioration. J’ai quelques cils de mon oeil gauche qui ont toujours été plus courts que les autres, et avec le double cils cette petite différence est estompée. Donc je vois clairement une changement avant/après.

Pour moi, c’est vraiment du positif. Ca ne me révolutionne pas la vie, d’autant que j’ai des cils assez longs à la base. Mais pour celles qui cherchent à fortifier leurs cils, c’est un petit soin pas compliqué ni long et qui peut améliorer l’état de vos cils. Le petit tube fait tout de même 10ml, et le niveau ne baisse vraiment pas vite! Donc on en a pour un bon moment. Avec ce petit soin, Mavala a tout bon une fois de plus !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Mavala scientifique

28 Mai

Suite à des problèmes d’ongles cassants et ternes, j’avais acheté fin avril le Mavala Scientifique, un soin pénétrant qui promet la fin des ongles cassés et dédoublés.
Je vous propose donc mon avis, un mois après achat. J’ai suivi les indications d’emploi, c’est-à-dire deux applications maximum par semaine.

Alors déjà, « soin pénétrant », je n’avais pas du tout fait attention avant achat, mais en fait le concept est génial puisqu’à peine appliqué, le soin pénètre dans l’ongle. C’est-à-dire qu’on n’a pas besoin d’attendre sans rien toucher que le « vernis » sèche, ce n’est pas un vernis. Le liquide déposé sur l’ongle est absorbé, et ce hyper rapidement… Quelques secondes après, c’est fini on n’en parle plus. Perso, ce côté rapide et pratique: j’adhère totalement. C’est vraiment un gros positif.
Au niveau de l’application, rien de plus facile, j’ai tendance à en mettre peu et à ne pas déborder pour ne pas que le produit soit en contact avec les cuticules ou la peau car c’est déconseillé.

Alors, un mois après, suis-je satisfaite du Mavala Scientifique?
Et bien oui. Je l’ai acheté suite à des cassages et quelques dédoublements, ce qui ne m’arrive que très rarement. Je dois dire qu’aujourd’hui, tout ça a ét réglé très rapidement et mes ongles sont vraiment renforcés. Ce fut encore plus flagrant sur un de mes ongles de pieds, qui avait été tout abimé par une chaussure. En gros, la surface de l’ongle était comme grattée, et faisait une petite tâche blanche (indolore). Un mois plus tard, la tâche n’est pas disparue mais elle a bien diminué, l’ongle est visiblement renforcé, son aspect est plus sain. Je ne doute donc pas une seconde de l’efficacité de ce soin.

Etant donné que les ongles de mes mains sont redevenus résistants, je vais arrêter le traitement car il ne faut pas en abuser. La compo est assez forte (l’odeur d’ailleurs est plutôt inconvenante…) et la notice indique clairement que si les ongles sont sains, ça ne sert à rien d’en mettre (c’est pas dit comme ça, bien entendu !). Vu l’odeur et la compo, et que le mieux est l’ennemi du bien… Je vais m’arrêter là. Ce produit est un réparateur et pas un produit d’entretien de l’ongle.

Concernant l’aspect un peu terne de mes ongles, j’avoue que le Mavala Scientifique n’a rien changé, mais j’ai l’impression qu’on ne peut rien y faire, à part polir ou vernir, qui sont des solutions mécaniques qui vont camoufler sans soigner. Peut-être est-ce simplement la nature même de mes ongles qui est comme ça? J’ai arrêté tout vernis pendant un mois et je n’ai pas vraiment vu d’amélioration. En fait, l’ongle était normal juste après l’application du Mavala Scientifique, mais le lendemain ou surlendemain l’aspect était redevenu un peu terme, comme usé ou frotté. Difficile à décrire en fait. Bon, j’aurais tenté avec le Mavala scientifique d’y remédier, ça n’a pas marché mais ça n’est pas fait pour ça à la base donc ce n’est pas une énorme surprise.

Ma conclusion est donc que c’est un bon produit, par contre ouvrez les fenêtres avant de vous en servir. Mais sur son efficacité, je n’ai rien à redire !

Battle de vernis: Mavala Waikiki orange vs Catrice : Meet me at Coral island

27 Mai

Cela fait un mois que je n’ai pas posté, et je vois que j’ai chaque jour des visites de personnes qui arrivent ici en cherchant des infos sur ce fameux versnis: le Waikiki orange… Je me décide donc à faire un swatch : et même plus, puisque j’ai aussi agrandi récemment ma collec’ d’un autre vernis: le Catrice n°30 (Meet me at coral island de son petit nom) et donc la couleur est assez proche du Waikiki. Pour mes chères compatriotes françaises, j’ai trouvé le vernis Catrice aux Pays-Bas, la marque n’est pas distribuée en France. J’ai connu la marque en en lisant du bien sur Internet… Je ne l’avais pas encore ouvert donc c’est une exclu pour le blog héhé!

Dans le tube, on voit bien que les deux couleurs sont de la même famille, le Catrice est simplement légèrement plus foncé. Dans les faits, le Mavala une fois posé apparaît légèrement plus orange que son cousin (ah! il porte quand même bien son nom).

Mes premières impressions : La texture du Mavala est classique, c’est à dire ni trop liquide ni trop épaisse. La couleur est bien opaque et pour les pressées une seule couche peut suffire. Quant au Catrice (que je découvrais pour le test et sur lequel je n’ai que peu de recul), la texture est plus liquide et aussi plus fine; par là je veux dire qu’une couche ne suffit pas, la couleur n’est pas opaque du premier coup. Avec une seule couche, le blanc de mon ongle était encore sacrément visible et ça ne faisait pas très propre. Avec une deuxième couche pourtant plus épaisse, on le devine toujours. Je me suis arrêtée là car sérieusement, qui dans la vie de tous les jours à le temps et l’envie de mettre 3 couches de vernis ? Bon, certaines d’entre vous peut-être. Mais pas moi ^^’.

Bon je vous colle une photo, désolée ma manucure est grossière, mais le but c’était de voir les couleurs et les autres photos prises ne rendaient vraiment rien du tout…

Au niveau de la brillance, je dirais que Meet me at Coral island est légèrement laqué, il a un aspect plus brillant que le Waikiki orange. Franchement, c’est très sympa pour moi qui utilise habituellement des Mavala, d’avoir un vernis un peu plus brillant que d’habitude. Alors pour les tatillonnes, on distingue bien une légère différence entre les deux vernis mais entre nous, ce n’est pas flagrant. Bon ceci dit la luminosité de fin de journée avec laquelle je rédige mon post n’est pas meilleures… Ce qui est fou c’est qu’à cause du reflet le Mavala paraît plus brillant sur la photo mais ne vous y méprenez pas c’est l’inverse!
Perso, mais c’est peut-être parce que c’est l’attrait de la nouveauté, j’ai une légère préférence pour Meet me at Coral island. Le petit côté brillant et léger le rendent un peu moins « brut » que le Waikiki.

Au niveau des prix, je rappelle que les Mavala sont trouvables notamment dans tous les monops, certaines parapharmacies, et bien plus encore (mais moi je ne vais que là donc je n’en sais pas plus) et qu’on a un vernis de 5ml pour environ 5€. Pour le Catrice, honte à moi, je ne me souviens plus du prix ! Mais c’était à peu de choses près équivalent, pour une contenance de 10ml soit le double. Le seul problème c’est de trouver la marque. Il est très probable qu’on puisse les trouver sur le net, sinon on en trouve en Suisse, Belgique, Hollange, j’imagine également Allemagne et Luxembourg? A vérifier.

Bon et pour fêter mon retour après un mois de silence, je fais un petit teasing car j’ai pas de sujets d’articles sous le coude; comme le Double Cil de Mavala, mon achat de la Naked d’Urban Decay 6 mois après tout le monde, ma découverte en vrai des fards Artdéco… Finalement je n’ai pas chômé ! A très bientôt!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le butin du jour.

26 Avr

Bon désolée pour la photo un peu pourrie

Le Mavala Scientifique, c’est parce que ça fait disons 1 an que je mets du vernis, et depuis 1 mois ou 2 j’ai l’impression que mes ongles dégustent. Ils sont super ternes (mais vraiment beaucoup!), de plus en plus striés (hum ça, ça avait commencé avant) et là ils sont hyper cassants et se dédoublent, chose qui ne m’arrivait JAMAIS. Bon aussi je les coupe soit avec des ciseaux pourris à moitié cassés, soit au coupe-ongles alors ça n’aide pas. Mais il fallait prendre les choses en main, donc.. Quand même 12,30€ pour 5ml (gasp), je mise gros là-dessus ! Mais j’ai confiance.
L’eau émolliente, c’est pour gérer ces cuticules qui me parasitent car j’ai toujours flippé d’y toucher! Et c’était moins cher que l’équivalent chez Revlon. (8,50€ les 10ml dans ma para, contre 11€ et des poussières pour Revlon. )

Et surtout, l’émulsion matifiante Boréade de Noviderm. Bon alors bien sur,  à la base j’étais venue pour le soin lissant de la gamme, et comme par hasard, il n’y en avait plus. J’ai eu le choix entre l’émulsion matifiante ou l’exfoliant fort mais qui me semblait trop fort pour ma peau (cure d’attaque à 12% d’AHA de mémoire, donc un peu beaucoup pour ma peau qui n’a jamais reçu ce type de soins). Donc je me suis résolue à prendre l’émulsion, j’avais lu des avis mitigés sur BT mais on va laisser sa chance au produit, hein. J’ai hésité, mais je n’ai pas poussé le vice jusqu’à acheter un produit équivalent au soin lissant mais d’une autre marque, je n’avais rien lu dessus et en plus c’était plus cher. Le but de la manip, c’est de virer les quelques microkystes qui commencent à se pointer sur mes joues, et aussi d’affiner le grain de peau/dégager les points noirs sur le front, les ailes du nez. En plus si c’est matifiant c’est tout bénèf, mais comme je ne connais pas la texture, je ne vais l’utiliser que le soir dans un premier temps. Donc, on verra ça dès ce soir.

Je ferai des revues plus détaillées des produits quand j’aurai un peu de recul dessus !

Waikiki orange, par Mavala

17 Avr

Mavala, c’est une marque de référence en terme de vernis à ongles et c’est jusqu’à présent ma marque préférée dans ce domaine! Je n’ai jamais été férue de vernis et ce qui m’a attirée en premier, c’est le petit contenant. Car pour être honnête, je ne suis pas très assidue en la matière et j’ai encore de la marge avant de finir un tube de vernis. Donc plus le tube est petit, moins il y a de gachis (et la rime en bonus). Force est de constater que je suis bien tombée en achetant au hasard mon premier tube Mavala, car la qualité de leurs vernis est telle que je ne me vois pas trop acheter ailleurs. En plus, les prix sont minis, ça pousse d’ailleurs à la collection…
Mon dernier vernis Mavala en date, c’est celui de la collection printemps Art Color’s! C’est une couleur que je cherche en réalité depuis l’été dernier.

Perso je le trouve plus corail que réellement orange, enfin c’est à l’appréciation de chacune (dans ma tête orange = carotte!). Malheureusement mes talents de manucuriste sont tels que je n’ose pas montrer le résultat sur mes ongles. La couleur est très belle, je pense que sur la blogo d’autres n’hésiteront pas à la montrer portée. En revanche, j’attends d’être venue à bout de mes cuticules rebelles avant d’en montrer davantage… Quoi qu’il en soit, c’est du Mavala sans mauvaise surprise: super texture, et grande facilité d’application. Je l’ai payé dans les 5€ chez Monop et je sais que je vais beaucoup m’en servir, donc je ne regrette pas mon achat.
Contrairement à mon autre craquage: le fond de teint Bio Detox de Bourjois, acheté sur un coup de tête sans m’être renseignée avant achat (chose qui ne m’arrive jamais et ça m’a rappelée pourquoi!). Ce fond de teint fera l’objet d’un autre article… Je n’en dis pas plus pour le moment!

Rendez-vous sur Hellocoton !